Fiscalité : découvrez toutes les nouveautés pour les ménages français en 2023

Qui dit nouvelle année, dit nouvelle fiscalité ! Découvrez tout ce qui change du côté de votre portefeuille.

© MAXPPP - BRUNO LEVESQUE

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Chaque d’année annonce des changements. De bonnes résolutions, la réévaluation des prestations sociales et du SMIC par exemple. Découvrez dans cet article de manière plus globale ce qui vous attend en 2023 en matière de fiscalité !

Fiscalité : tout ce qui change en 2023 !

Comment va évoluer la fiscalité des Français en 2023 ? Suite à la mise en place d’une nouvelle loi des finances, voici les nouvelles réformes. Ces dernières ont suscité pas mal de débats à l’Assemblée nationale…

La fin de la réduction sur le carburant, mais une prime de 100 euros pour 2023

La première des choses qu’on voulait vous partager en termes de fiscalité concerne le carburant. En effet, avec le conflit en Ukraine, les prix se sont envolés et cela inquiète beaucoup d’automobilistes. La réduction à la pompe s’est arrêtée le 31 décembre. Alors, le gouvernement a décidé de mettre en place une prime carburant de 100 euros à partir du 1er janvier. Elle est attribuée selon les ressources et aux personnes qui sont obligées d’utiliser leur voiture pour exercer leur travail.

Garde d’enfant : plafond du crédit d’impôt augmenté

Ensuite, nous avons une bonne nouvelle au sujet des frais de garde de vos bambins de moins de six ans. En effet, le plafond du crédit d’impôt était de 2 300 euros et passe à 3 500 euros par enfant à charge. Ainsi, la prestation maximum peut atteindre 1 750 euros. De quoi faire du bien à la fiscalité des parents !

Taxe d’habitation : clap de fin !

Vous vous souvenez forcément de la promesse d’Emmanuel Macron en 2018 qui concernait la fin de la taxe d’habitation pour tous. Elle concerne les résidences principales et 20% des foyers les plus à l’aise financièrement. Par contre, elle est conservée pour les demeures secondaires. De plus, certaines villes réfléchissent à appliquer une surtaxe. Dans la même logique, la taxe sur les résidences vacantes passe à 17 % la première année alors qu’avant elle n’était que de 12,5 %. Ensuite, si le logement n’est toujours pas habité au bout d’un an, la taxe arrivera à 34 % au lieu de 25 %. De quoi mettre la fiscalité de certaines personnes à rude épreuve !

Fiscalité : barème d’imposition réévalué

Pour suivre l’inflation, le barème d’imposition sur le revenu est revu à la hausse. En effet, les tranches sont réévaluées de 5,4% comme vous pouvez le constater ci-dessous :

  • 0 % pour les revenus en dessous de 10 777 euros,
  • 11 % pour ceux entre 10 777 euros et 27 478 euros,
  • 30 % pour ceux entre 27 478 euros et 78 570 euros,
  • 41 % pour ceux entre 78 570 euros et 168 994 euros,
  • 45 % pour ceux supérieurs à 168 994 euros.

L’AAH déconjugalisé

Le président de la République avait aussi évoqué cette nouvelle mesure pendant la campagne. Elle consiste à ne plus prendre en compte les revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH (Allocation aux adultes handicapés). Une bonne très nouvelle pour la fiscalité des ménages concernés, mais qui va s’appliquer au mois d’octobre 2023. Encore un peu de patience !

Le dispositif Pinel moins attractif pour votre fiscalité

Enfin, le dernier changement dont on voulait vous parler au niveau de la fiscalité concerne la loi Pinel. À partir du 1er janvier, les avantages de ce dispositif ne sont plus les mêmes. En effet, la réduction d’impôt sur le prix d’achat d’une résidence neuve baisse à 10,5 %. Pour rappel, elle était de 12 %, 18 % et 21 % pour une location de 6, 9 et 12 ans et va complètement disparaître fin 2024.

À savoir, pour profiter du nouveau Pinel+ pour obtenir les mêmes taux de rendement qu’avant, il faudra respecter trois règles en plus :

  • acheter dans une zone classée prioritaire par la commune,
  • contrôler la performance énergétique du logement,
  • respecter à la nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020).
Publicités