Banques : les virements instantanés bientôt gratuits partout en France

Les virements instantanés vont devenir gratuits dans toutes les banques. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre partenaire bancaire.

© Etienne Henri

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

C’est la bonne nouvelle du jour ! Le tarif des virements instantanés va baisser ou s’aligner sur les classiques dans toutes les banques. Il s’agit d’une mesure législative imposée par la Commission européenne. Cette dernière veut que les tarifs de ce mode de paiement soit gratuit, comme c’est le cas des virements traditionnels.

Les virements instantanés deviennent gratuits dans toutes les banques !

Cela fait cinq ans que ce nouveau mode de paiement existe, mais « seuls 11% de l’ensemble des virements en euros effectués dans l’UE [sont] instantanés », informe la Commission européenne. En effet, 9 virements SEPA sur 10 mettent toujours entre 1 à 3 jours ouvrés pour basculer d’un compte bancaire à un autre. Tous les jours, 200 milliards d’euros de virements instantanés ou non, se trouvent dans un « délai de flottement ».

La proposition législative validée ce mercredi 26 octobre a pour but de booster l’utilisation des virements instantanés. La Commission veut « supprimer les obstacles qui empêchent la généralisation des paiements instantanés et des avantages qu’ils procurent ». Et si les Français ne passent pas par ce moyen de paiement, c’est parce qu’il est payant : environ 0,94 euro dans l’hexagone.

En effet, les virements instantanés sont aujourd’hui facturés entre 0,50 et 10 euros (0,94 euro en moyenne). À savoir, quand le virement est demandé par un conseiller bancaire, au téléphone ou en agence, le tarif peut grimper à 14 euros !

L’instantané sera au même tarif qu’un classique

La Commission européenne n’impose pas les banques à rendre ces virements instantanés gratuits. Par contre, le texte de loi précise que le tarif ne peut pas être « supérieur à celui des virements classiques et non instantanés en euros ». En général, les virements traditionnels sont gratuits, notamment quand ils sont réalisés par internet ou via les applications bancaires. Ainsi, les banques n’ont pas vraiment le choix de s’aligner.

Que faire si ma banque ne propose pas ce mode de paiement ?

En dehors du prix, il y a aussi un second obstacle qui gêne les utilisateurs. Les virements instantanés sont proposés par 101 sur les 109 banques listées par l’Observatoire des tarifs bancaires de la Banque de France. Les 8 établissements qui restent vont devoir rentrer dans le moule !

En effet, la Commission a prévu de « garantir la disponibilité universelle des paiements instantanés en euros » dans les enseignes qui ont déjà le paiement SEPA de base, ce qui représente toutes les banques. La loi va être applicable dans 20 jours. Les banques auront alors un délai de 6 mois pour mettre en place les virements instantanés entrants et 12 mois pour les virements instantanés sortants.

Des virements instantanés avec une sécurité redoublée

Enfin, il reste un dernier point à préciser, celui de la sécurité. Tout comme le virement classique, le paiement instantané est sans appel. En effet, la banque ne peut pas rappeler la somme. Pour le virement SEPA, c’est différent. L’utilisateur a un délai pour annuler son virement, ce qui n’est pas le cas du virement instantané. Alors, si vous avez le moindre doute, réfléchissez bien !

Ainsi, la Commission a tout prévu. Dans la loi, il y a une obligation de contrôler « la concordance entre le numéro de compte bancaire (IBAN) et le nom du bénéficiaire fourni par le payeur afin d’alerter celui-ci d’une éventuelle erreur ou fraude avant que le paiement ne soit effectué ».

Publicités