Retraite: les 5 points primordiaux à vérifier avant de demander votre pension

L'heure du départ à sonner ? On vous fait le point sur les 5 démarches à effectuer pour que cette étape se passe au mieux !

© Rita Perflinker

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Si votre départ en retraite approche ou si vous voulez juste connaître à l’avance les formalités à faire, cet article est fait pour vous !

Que devez-vous faire au moment de votre départ en retraite ?

Découvrez ci-dessous les démarches à faire pour votre départ en retraite et éviter les erreurs de parcours !

1. Créez votre compte retraite sur le site web adapté

Tout d’abord, vous devez créer un compte retraite sur lassuranceretraite.fr et sur agirc-arrco.fr ou sur le portail interrégimes info-retraite.fr afin de connaître votre régime de retraite. Tout dépend votre situation personnelle. Dans tous les cas, vous devrez indiquer toutes les informations nécessaires pour être pris en compte.

2. Analyser votre relevé de carrière et de points

Votre relevé de carrière vous donne une vision globale de tout votre parcours professionnel, tous régimes confondus. Vous verrez le nombre de trimestres cotisés et donc de points acquis. Il vous précise aussi vos salaires soumis à une cotisation retraite obligatoire.

Ce document n’est pas toujours suffisant, car il « fait l’objet de certaines simplifications, comme la disparition du nombre de points Agirc ex-tranche C », d’après Valérie Batigne. Alors, vous pouvez ajouter un relevé de points détaillé qui est téléchargeable sur votre
espace-personnel.agirc-arrco.fr.

3. Contrôler vos droits

Trimestres et points vont de pair. Ainsi, si votre relevé de carrière indique des trimestres, vous devez aussi avoir des points en parallèle. Si votre parcours professionnel est classique, les droits sont réguliers et en augmentation si vous avez eu des hausses de salaire pendant votre carrière.

« Chaque fois que le nombre de points baisse, il faut se poser des questions », explique Valérie Batigne. En dehors des erreurs informatiques ou des mauvaises déclarations des employeurs, vous devez vous poser des questions sur les raisons de ces baisses : rupture conventionnelle, licenciement, création d’entreprise…

En 2021, une pension de retraite sur sept avait au moins une erreur avec des conséquences financières, d’après le rapport sur la certification des comptes 2021 du régime général par la Cour des comptes datant de mai 2022. Afin de corriger les erreurs, vous devez scanner et transmettre les bons documents comme les salaires, les soldes de tout compte, les attestations d’indemnités maladie ou encore les indemnités de Pôle emploi…

4. Noter les trimestres oubliés

Pour arriver au taux plein à 62 ans, vérifiez vos années creuses et les trimestres absents, mais qui devrez normalement être mentionnés sur votre relevé de carrière : enfants, service militaire, création d’entreprise, chômage indemnisé… En effet, ajouter des trimestres peut modifier de manière importante le positionnement de votre date de taux plein et donc de départ en retraite. Cela peut aussi impacter le potentiel rachat de trimestres. L’idéal est de vérifier un an avant votre potentielle fin de carrière.

5. Attention à la date précise de votre départ

Selon votre situation personnelle, professionnelle et votre durée d’assurance, le taux plein peut arriver avant l’âge légal. C’est le cas des longues carrières par exemple. Alors, pour positionner le premier jour de votre retraite, il est possible de ne pas vous fier à cette date de taux plein.

Vous pouvez terminer le trimestre en cours et avoir une surcote ou terminer l’année en cours. Cela vous permettra de grossir votre revenu annuel moyen. À savoir, il est calculé sur les 25 meilleures années de la carrière, dans la limite du seuil annuel de la sécurité sociale, PASS. Le but est que vous ayez la meilleure pension de retraite de base. Ensuite, sachez qu’il est mieux de partir en début plutôt qu’en fin d’année. Vous serez moins contraints d’un point de vue fiscal. Votre indemnité va se cumuler à vos pensions de retraite, plus basses que vos salaires, et donc vous serez moins imposée.

Publicités