Retraite complémentaire : l’augmentation tant attendue aura lieu dès ce 1er novembre

Vers une revalorisation de 5,1 % des pensions de retraite complémentaires au 1er novembre 2022...

©Matthieu Lasserre-Retraite complémentaire : l’augmentation tant attendue aura lieu dès ce 1er novembre

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Bonne nouvelle pour les retraités. Ce mardi 27 septembre, l’Agirc-Arrco a entériné une hausse des pensions de retraite complémentaires. Elle sera beaucoup plus élevée que celle envisagée par le gouvernement. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de Zéro News, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Quelle hausse de la retraite complémentaire du privé ?

Lors de sa réunion du mardi 27 septembre, la commission paritaire de l’Agirc-Arrco s’est accordée sur une revalorisation des retraites complémentaires. Il faut dire que les partenaires sociaux qui gèrent paritairement le régime, ont signé à quasi-unanimité un avenant à l’accord national interprofessionnel (ANI).Dans les faits cet accord qui date de 2019, a fixé le mécanisme de revalorisation des pensions de retraite complémentaires.

Il prévoit notamment un plafonnement de l’évolution de la valeur de service du service du point à celle du salaire moyen par tête. Mais seulement, lorsque l’inflation est supérieure au salaire moyen. Le document prévoit toutefois une marge de manœuvre de 0,2 point au-dessus ou en dessous de l’inflation, laissée à l’appréciation du conseil d’administration. C’est a peu près, ce qu’il s’est passé là.

Une hausse de 25 euros en moyenne

Alors que l’évolution des salaires dans le secteur privé s’établit à 4,8 %, la commission paritaire s’est arrêtée sur la même hausse. A laquelle s’ajoute évidemment 0,1 point de rattrapage pour l’an dernier, mais également les 0,2 point prévue par l’ANI. Ce qui porterait donc la revalorisation totale à 5,1 %. Et c’est une bonne nouvelle à plusieurs niveaux. En effet, la hausse est supérieure aux 4% accordés cet été par le gouvernement sur la pension de base par la Sécu.

Elle est aussi supérieure aux 4,9% encore envisagés la semaine dernière par l’Agirc-Arrco. Généralement, la pension versée par cette dernière s’élève à 491 € par mois. Une revalorisation de 5,1 % représente donc un gain mensuel moyen de 25 €. Ce qui n’est pas négligeable, n’est-ce pas ? Côté patronal, la Confédération des PME affiche sa satisfaction : »C’est un bon accord. Il préserve le pouvoir d’achat des retraités, sans entamer les réserves du régime« .

Qui va donner le feu vert ?

L’Agirc-Arrco verse chaque année 80 milliards d’euros de pensions. Ce sera 84 milliards avec la revalorisation du 1er novembre. Avant d’être définitive, cette augmentation doit encore être validée par le conseil d’administration le 6 octobre prochain. Pour rappel, cette hausse devrait avoir lieu, le 1er novembre prochain. D’ailleurs, ce coup de pouce pour les retraités du privé viendra s’ajouter à la hausse exceptionnelle de la pension de base de 4% en juillet dernier. C’est déjà ça de pris. N’est-ce pas ?

Publicités