Magali Berdah : l’influenceuse Emma CakeCup lui réclame plusieurs millions d’euros

Emma Cakecup a saisi la justice contre la reine des influenceuses. Les modalités de son contrat avec "Sublim Talent" n'auraient pas été respectées.

© Jade Olivier

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Emma Cakecup est une youtubeuse qui compte plus d’un million de fans sur sa chaîne. Sur son compte Instagram, elle a publié plus d’un million de vidéos. Aujourd’hui âgée de 26 ans, la jeune femme alimente sa story depuis ses 16 ans. Quotidiennement, elle partage ses coups de cœur et ses coups de gueule sur la toile.

Emma Cakecup a signé un contrat avec l’agence de Magali Berdah

En 2019, Emma Cakecup a signé un contrat avec l’agence de Magali Berdah. Il semble que toutes les modalités de ce dernier n’aient pas été respectées. En tout cas, c’est l’avis de l’influenceuse. C’est donc un nouveau retournement judiciaire qui tourmente Magali Berdah, celle que l’on appelle la reine des influenceurs.

Il y a peu, un magazine a rapporté qu’Emma Cakecup a engagé des poursuites contre Magali Berdah. À savoir que le vrai nom de la plaignante est Emma Paris. Mais la plupart de ses abonnés ne connaissent que son pseudonyme.

Emma fait partie des toutes premières youtubeuses à avoir connu du succès sur la célèbre plateforme. En 2019, elle a signé un contrat avec « Sublim Talent », une filiale de l’entreprise de Magali Berdah. Mais la collaboration entre les deux femmes a été pour le moins houleuse. En signant ce contrat, l’influenceuse se félicitait de ne plus avoir à s’engager avec des entreprises non fiables.

Des modalités n’auraient pas été respectées

Le fameux contrat stipule qu’Emma Cakecup percevrait 95 000 euros par mois, et ce, sur une période de deux ans. Mais dès le départ, ce planning n’a, semble-t-il, pas été respecté. La youtubeuse a donc sollicité sa collaboratrice dans le but d’obtenir des explications. À chaque prise de contact, Magali Berdah s’est montrée rassurante.

Après la signature du contrat, Emma Cakecup a tourné ses premières vidéos pour l’agence de la reine des influenceuses. Par la suite, la jeune femme s’est étonnée de ne pas recevoir de salaire, comme stipulé sur le contrat. Malheureusement, deux autres influenceuses lui ont confié s’être retrouvée dans la même situation. Les retards de paiement se sont accumulés et l’entreprise de Magali Berdah a toujours trouvé des justifications.

Parmi elles, le fait qu’Emma n’ait pas atteint des objectifs de rentabilité. Mais cette explication n’a pas convaincu l’influenceuse qui a finalement décidé de saisir la justice en août 2019.

L’issue du procès est proche

« Sublim Talent », la société de Magali Berdah, reproche à Emma Cakecup d’avoir refusé de réaliser des publications sponsorisées. Mais celle-ci a donné des justifications à ces refus. Selon elle, les produits en question étaient de mauvaise qualité.

Quoi qu’il en soit, la youtubeuse réclame la modique somme de 2 430 000 euros à Sublim Talent et l’entreprise à laquelle cette filiale appartient : « Shauna Events ». Le procès a démarré le 20 septembre et le verdict doit être rendu au début du mois de novembre. Pour Magali Berdah, il se peut que l’issue de cette affaire soit très coûteuse. En outre, celle-ci a déjà eu à gérer une polémique lancée par Booba. Le rappeur l’a accusé de publier des arnaques sur les réseaux sociaux.

Publicités