Julie de Bona : cette phobie qui lui crée des crises de panique et complique les tournages…

La comédienne a une phobie qui peut lui gâcher la vie. En plein tournage, elle ne peut pas continuer de travailler. On vous dit tout !

© Par Liane Lazaar-Julie de Bona : cette phobie qui lui crée des crises de panique et complique les tournages…

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Julie de Bona est partout sur nos écrans en ce moment. En effet, elle est apparue dans la série Combattantes sur TF1 avec un très beau casting. Ensuite, le mardi 20 septembre, la jolie brune de 41 ans se trouvait sur la chaine M6. Elle incarnait le personnage d’Eve dans La Maison d’en face avec Marc Ruchmann. Une chose est sûre, elle enchaine les rôles, pourtant, ce n’est pas toujours si simple au moment des tournages. On vous explique pourquoi !

Julie de Bona fait des crises d’angoisse dans un cas très précis

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie de Bona (@juliedebona)

Publicités

Si vous étiez devant la chaine M6 ce mardi 20 septembre, vous avez pu retrouver la jolie Julie de Bona dans la mini-série La Maison d’en face. Elle se fond dans le personnage d’Eve qui est en couple avec Yanis, joué par Marc Ruchmann. Ce dernier s’est fait connaître dans la série sur Netflix, Plan cœur.

Publicités

Dans le feuilleton de M6, Julie de Bona et son compagnon viennent de devenir parents après des années de combat. Ils arrivent dans un quartier pavillonnaire plutôt tranquille. Le couple fait la rencontre des voisins, notamment un autre couple interprété par Caterina Murino et Thierry Neuvic. Une série intrigante avec un casting sympathique et qui promet un beau succès. En tout cas, les tournages ne sont pas toujours faciles pour Julie de Bona. En effet, la comédienne doit parfois surmonter ses plus grosses peurs.

Julie de Bona est terrifiée par un insecte volant…

Julie de Bona s’était livrée à nos confrères de Purepeople.com. Elle avait évoqué sa peur panique des guêpes ! En effet, elle déteste ces insectes volants. Dès que la comédienne les aperçoit, elle ne se contrôle plus. « Je ne gère pas. D’ailleurs je ne fais pas de tournage l’été… non je plaisante. Mais j’ai vraiment un aspi-venin dans mon sac. C’est une phobie, ça ne s’explique pas. Ma petite soeur a toujours été là pour virer les guêpes, la pauvre. Elle ne s’est jamais fait piquer pour me sauver donc c’est quand même une grande victoire.« , raconte l’actrice. Si elle a si peur de ces bêtes, c’est que Julie de Bona en est allergique. En effet, si elle se fait piquer par une guêpe, elle va gonfler comme jamais.

Une phobie qui peut l’empêcher de jouer en plein tournage

Publicités

Julie de Bona a donc une vraie phobie. En effet, elle ne supporte pas les déplacements imprévisibles et rapides, sans oublier les bourdonnements qui l’angoissent. Alors, même en plein tournage, elle ne peut pas continuer à travailler et cela devient irrationnel. « Une fois j’ai tourné une scène, pour La vallée des mensonges, il y a une dizaine d’années, en plein été dans le sud dans un cimetière. Et j’ai dit au réalisateur que j’avais la phobie des guêpes. Mais ça a été compliqué pendant toute la scène. Je déteste qu’on me dise qu’il ne faut pas bouger. Que tant que tu ne bouges pas elle ne t’attaque pas. Mais moi ce n’est pas raisonné. Je bouge, j’ai peur ! Donc impossible de faire une séquence si il y a une guêpe à côté. », explique la jeune femme.

Une chose est sûre, les équipes de productions sont maintenant au courant de cette phobie. Un tournage en hiver serait donc l’idéal pour Julie de Bona !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie de Bona (@juliedebona)

Publicités