Inflation : ces produits que les consommateurs français n’achètent plus

L'inflation oblige les Français à revoir un peu leur liste de courses alimentaires. En effet, ils ne consomment plus de la même façon.

© stock.adobe-Inflation : ces produits que les consommateurs français n’achètent plus

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Depuis que l’inflation sévit en France, les Français ont été contraints de modifier leurs habitudes de tous les jours. Notamment au niveau de leur consommation. En effet, ces derniers ont réduit leurs achats et n’achètent plus certains produits. On vous précise lesquels selon les études de l’institut spécialisé NielsenIQ.

Inflation : les Français n’achètent plus les mêmes produits en grande surface !

Publicités

En août dernier, l’inflation s’élevait à 6,6 %. Ce contexte économique complique la vie de près de douze millions de familles françaises. Cela représente sept millions de plus en comparaison de l’année dernière en décembre 2021, selon les chercheurs du cabinet NielsenIQ. La hausse des prix sur l’alimentation et l’énergie fragilise la vie des populations. En effet, leur pouvoir d’achat s’amenuise chaque jour un peu plus. Alors, ils ont été obligés de changer leurs habitudes de consommation.

Publicités

« Ils ont plus fait attention à leurs dépenses et cherchent des promotions pour préserver leur pouvoir d’achat », explique Nicolas Léger, directeur des analyses chez NielsenIQ. Afin de préserver leur porte-monnaie, certains Français misent tout sur les promotions. En effet, dans les surfaces de grande distribution alimentaire, les experts ont noté que 21 % des achats sont des articles qui ont une offre promotionnelle. L’autre conséquence de l’inflation, c’est que les clients limitent l’achat de certaines références. Voici lesquelles.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Diane (@promocourses)

Des aliments importants en baisse

D’après les informations du cabinet étudiées mi-août 2022, les foyers ont limité l’achat de plusieurs produits dans les magasins. En effet, on peut citer les boissons alc**lisées (- 11,4 %) ainsi que les produits d’entretien (- 6,9 %). Mais, ce ne sont pas les seuls produits concernés. En effet, il y a aussi toute la partie alimentation qui est pénalisée à cause de l’inflation. Par exemple, les consommateurs achètent moins de poissons (-12,4 %). C’est pareil pour la boucherie (- 10,6 %), pour le fromage (- 9 %) et pour les fruits et légumes (- 8,8 %). Cette tendance est plutôt inquiétante pour la santé des Français, non ?

Mais, elle est compréhensible pour une autre raison, selon les experts de NielsenIQ. Ils précisent que les Français profitent aussi du « retour au bureau » et « la possibilité de retourner au restaurant ». En effet, l’année dernière, l’inflation ne battait pas des records, mais la crise sanitaire sévissait toujours avec des confinements, couvres-feux, jauges, etc.

Publicités

L’inflation et le climat ont modifié les achats des Français

Par ailleurs, en dehors de l’inflation, certains produits ont été achetés en plus grand nombre que d’habitude. En raison des périodes de canicules pendant la période estivale, les Français ont acheté plus de brumisateurs (+ 129 %), de glaces (+ 31,4 %) et d’eaux aromatisées (+ 23,9 %). « L’été a été un booster de consommation des produits de saison », souligne Nicolas Léger. De plus, les ventes de bières aussi ont explosé. Cette augmentation de consommation représente 32,2 millions d’euros pendant les congés d’été. L’inflation sert à certaines entreprises et dessert à d’autres…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Plan Cash (@plancash_media)

Publicités