Cinq startups féminines à suivre

Les femmes représentent 50 % de la population, mais le monde qui les entoure est souvent conçu pour les hommes. Qu’il s’agisse de technologie médicale, de transport ou de gadgets grand public, les femmes sont trop souvent négligées. Mais avec la femtech – ou technologie féminine – l’accent est mis à 100 % sur la création de produits et services technologiques conçus spécifiquement pour les femmes.

Au Royaume-Uni et dans le monde entier, des start-ups Femtech développent des moyens innovants pour améliorer la santé des femmes dans des domaines tels que la ménopause, le suivi biométrique, la FIV, l’allaitement et le bien-être mental.

Les investisseurs sont également de plus en plus nombreux à soutenir les startups féminines. Selon les données de Dealroom, les startups femtech basées au Royaume-Uni ont levé 125 millions de dollars (101 millions de livres sterling) en 2019, puis 121 millions de dollars (97,9 millions de livres sterling) en 2021 – avec toutefois une forte baisse à 29,3 millions de dollars (23,7 millions de livres sterling) en 2020.

Alors que les États-Unis se taillent la part du lion des start-ups femtech, le Royaume-Uni arrive en deuxième position sur un marché dont la valeur devrait dépasser 75,1 milliards de dollars (60,7 milliards de livres) d’ici 2025.

Avec tout cela à l’esprit, voici cinq startups femtech britanniques à suivre de près.

Vira Health
Fondatrices : Andrea Berchowitz et Dr Rebecca Love

Année de création : 2020

Financement total : 14 millions de dollars (11,2 millions de livres)

Vira Health, basée à Londres, se concentre sur les soins de santé des femmes et l’amélioration de la collecte et de l’utilisation des données féminines dans les soins de santé.

Son premier produit est une application d’abonnement à la ménopause appelée Stella, qui guide les femmes à travers la ménopause avec des traitements personnalisés basés sur les symptômes de l’utilisateur.

Le mois dernier, Vira Health a levé 9 millions de livres sterling lors d’un tour de table pour ajouter de nouvelles fonctionnalités à son application sur la ménopause, notamment la télésanté et les prescriptions.

Forth
Fondateurs : Sarah Bolt et Chris Baines

Année de création : 2014

Financement total : 2,3 millions de dollars (1,8 million de livres)

Située à Chepstow, au Pays de Galles, Forth est une plateforme de suivi biométrique qui permet aux gens de vivre plus sainement. Elle suit plus de 50 biomarqueurs internes, ces données sont ensuite transformées en graphiques et présentées à l’utilisateur via un tableau de bord en ligne….

En novembre dernier, Forth a bénéficié d’un investissement de 1,6 million de livres sterling pour lancer son produit Female Hormone Mapping, qui permet aux femmes de mieux comprendre les fluctuations de leurs hormones.

Gaia
Fondateur : Nader AlSalim

Année de création : 2019

Financement total : 23 millions de dollars (18,5 millions de livres sterling)

La compagnie d’assurance Gaia propose des financements sur les traitements de FIV. La startup utilise une technologie pour deviner la probabilité de réussite de la FIV.

Si le traitement FIV ne fonctionne pas, alors la personne n’a à payer qu’un pourcentage des coûts totaux. Lorsque le traitement fonctionne, il peut être payé en versements mensuels. Gaia propose également des séances de conseil, l’accès à un embryologiste médical et un soutien aux membres.

Basée à Londres, Gaia a récemment obtenu 20 millions de dollars lors d’un tour de table de série A mené par Atomico et utilisera ce capital pour développer ses activités.

Elvie
Fondatrice : Tania Boler

Année de création : 2013

Financement total : 144 millions de dollars (116 millions de livres sterling)

Elvie est une entreprise basée à Londres qui fabrique du matériel technologique pour les femmes. Le premier produit de la société a été l’Elvie Trainer, un entraîneur Kegal connecté à une application. Il a été suivi par l’Elvie Pump, une pompe électrique silencieuse et sans fil.

En septembre dernier, l’entreprise a bouclé un tour de table de 70 millions de livres sterling pour son financement de série C afin de continuer à diversifier sa gamme de produits.

Clémentine
Fondateur : Kim Palmer

Année de création : 2017

Financement total : 1,3 million de dollars (1 million de livres sterling)

Clementine est une appli de santé mentale pour les femmes qui utilise l’hypnothérapie pour réduire les niveaux de stress et renforcer la confiance. Dans l’appli sur abonnement, on trouve des séances de sommeil, des cours de confiance, des cours anti-anxiété et des mantras.

L’application a été créée après que sa fondatrice, Kim Palmer, a souffert de crises de panique pendant sa grossesse.

Plus tôt dans l’année, Clementine s’est associée à la chanteuse et compositrice Becky Hill pour encourager les jeunes à prendre soin d’eux-mêmes.

Basée à Londres, Clementine a levé 1,3 million de dollars (1 million de livres sterling) lors de son tour de financement d’amorçage en octobre 2020.

Les femmes dirigeantes sur les priorités : Participation, économie solidaire et sécurité

Conseils pour la création d’entreprise : deux fondateurs partagent leurs astuces