Star Academy : Nikos Aliagas annonce une énorme nouvelle qui embrase la Toile

Quelle mouche a piqué Nikos Aliagas ? Incabable de tenir sa langue, il vient juste de révèler un secret bien gardé. On a hâte de voir ça !

© TF1

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Depuis son retour, la Star Academy défraie la chronique. Pour se rattraper, Nikos Aliagas titille la curiosité des fans. On fait le point !

SOS Star Academy en détresse

Annoncé au début du mai, le retour de la Star Academy fait grincer des dents. D’un côté, il y a les nostalgiques des précédentes saisons qui débouchent le champagne. De l’autre, les haters se frottent les mains. Ils n’hésiteront pas à dézinguer le contenu du télé-crochet. Sans que l’on connaisse vraiment leurs motivations, pas mal d’arguments vont les aider à atomiser cette cuvée. Aïe, ça pique !

Commençons par l’étrange recrutement des pépites. Plus le temps passe, plus il semble louche. Sur 20 000 candidatures évoquées par la production, TF1 n’en retient que 13. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en deux semaines, on remarque déjà des liens bizarres entre les élèves. Pour en avoir le cœur net, il suffit de lire le résumé de cette internaute. Quant à l’équipe de professeurs, on a une pensée émue pour ces anciens qui ne font pas partie de l’aventure. Armande, Raphaëlle, Kamel, Oscar… ces prénoms mettent des frissons ! Certes, la BFF de Grégory Lemarchal accepte de les faire répéter. Il y en a même un qui se charge de l’hymne. Mais est-ce que ça suffire va à convaincre les inconditionnels de la Star Academy ? Le mystère reste entier !

Un second prime en dents de scie

Les trois premiers nominés ont eu les nerfs à vif. En effet, ces premières évaluations ont été un désastre. Entre l’extinction de voix de l’un et la nonchalance de l’autre, le directeur de la promotion est au bout de sa vie. Si ça continue de se dégrader comme ça, il redoute que le public se lasse et finisse par mettre des étiquettes péjoratives sur les élèves de Star Academy. Qu’on se le dise, il n’y a rien de pire que ça !

Déterminée à sauver les meubles, la production invite des artistes prestigieux sur le plateau. Amir, Lewis Capaldin Julien Clerc pour les hommes. Quant à Juliette Armanet, celle qui est la muse de Françoise Hardy,  fait la joie des apprenants. N’oubliez pas que certains avaient choisi son tube pour se présenter lors du premier prime. Visiblement mal entraînés, ils n’ont pas eu la chance d’avoir les conseils du fabuleux Matthieu Gonet. Qu’on se le dise, cela devrait bientôt être réparé…

Youpi, grâce à lui, le 3e direct Star Academy sera réussi

En 2007, après six années de bons et loyaux services, Matthieu Gonet tire un trait sur la Star Academy. Dire qu’il a des souvenirs plein la tête est euphémisme. Plusieurs décennies après, on avoue qu’on aurait aimé être une petite souris pour assister aux entraînements vocaux ! Affolé par la perte d’audience des quotidiennes, TF1 redoute le pire pour le troisième prime. C’est pourquoi, à la fin du second, Nikos Aliagas annonce la venue de l’orchestre symphonique. Et que mieux pour le diriger que ce répétiteur en or massif ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Matthieu Gonet (@matthieugonet)

Si vous voulez avoir la confirmation de sa venue, il suffit de vous brancher sur son compte Instagram. On peut y voir la suite de son parcours mais aussi sa joie d’être présent sur le tournage.  Après tout, la Star Academy, ça a été et ça restera sa famille de cœur !

Merci à nos confrères du magazine Le Soir

Publicités