Prime de Noël 2022 : découvrez si vous allez toucher cette aide de 209 € en moyenne

Après celle d'inflation ou d'énergie, la prime de Noël pose ses valises en France. Qui va avoir la chance de la recevoir sans trop remplir de paperasses ? On fait le point !

© CCM Benchmark

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Dans 2 mois, 2023 fait déjà grincer des dents tant l’inflation atomise le quotidien. Est-ce que la prime de Noël va calmer le chaos social ?

La prime de Noël comme vous ne l’avez jamais lue !

Comme le veut la tradition, le gouvernement place une prime de Noël dans sa hotte. De surcroît, cette allocation a au moins le mérite de rajouter un peu plus de beurre dans les épinards des familles modestes. D’ailleurs, savez-vous vraiment comment la calculer et si vous êtes concerné ? Sans plus attendre, l’équipe de Zeronews s’est penchée sur le sujet. Auprès du ministère des Solidarités, elle a trouvé des informations pertinentes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que pour la première fois depuis des lustres, des choses vont changer.

Quel est son montant ?

Crée en 1998, la prime de Noël n’a pas toujours de la partie. Cerise sur le gâteau, les économistes insistent que le taux de variation n’était pas fixe. Autrement dit, en partant d’un plafond minimum de 152,45 euros, les agents alloués à cette tâche tentent de répondre aux questions des curieux. D’ailleurs, comment expliquer qu’y compris avec le basculement du franc en euro, rien ne semble bouger d’un iota ? C’est tout simplement injuste. Et ça élucide sans doute pourquoi tant de seniors ont du mal à accepter de faire l’effort de convertir le montant de leurs achats du quotidien.

Ce n’est qu’en 2008 que François Fillon se permet de jeter un pavé dans la mare. Afin de « compenser le retard » sur cette fameuse inflation dû à la crise des subprimes, il anticipe les revendications des leaders syndicaux. Autrement dit, un mois après l’élection de Nicolas Sarkozy et sa nomination à Matignon, le mari de Pénélope créait déjà la surprise avec la prime de Noël. Augmentée d’un peu moins de 50 euros, elle change de dizaine. Hélas, ça ne va pas durer !

QUID de la version 2022

Au mois de décembre, il y aura approximativement « 2,43 millions de bénéficiaires » dans le collimateur de Bercy. Face à ce chiffre précis sans la confirmation des services concernés, l’équipe de Zeronews est un peu dubitative. La prime de Noël 2022 aura un « coût total est estimé à 508,9 millions d’euros. » Il ne faut pas avoir de hautes études pour comprendre que son montant ressemble en tout à celui cité précédemment… à un euro près ! Aïe, ça s’est vraiment joué à peu de choses ! En se focalisant sur les autres allocations versées, les ménages devraient être bientôt fixés sur leur sort.

Jamais sans ma prime de Noël

Si les acronymes RSA, ASS, AER, vous évoquent quelque chose, c’est qu’à n’en point douter vous pouvez vous auto-désigné comme futur acquéreur de la prime de Noël. Sauf qu’attention…on a une mauvaise surprise de dernière minute et elle vous concerne. Ce n’est pas envisageable de cumuler les aides. Donc, dans ce cas précis, ça sera 152,45 euros, sans le moindre espoir de majoration possible. Rendez-vous à la mi-décembre pour en savoir davantage. Peut-être, qu’Emmanuel Macron aura d’autres bonnes nouvelles à nous annoncer ? D’ici là, prenez soin de vous et à bientôt pour de nouvelles aventures au pays de la fiscalité.

Publicités