Prime d’activité : voici comment percevoir cette aide et combien vous allez toucher

Depuis sa création, la prime d'activité fait couler beaucoup d'encre. En effet, les Français hésitent toujours à la demander...de peur d'être deçus. Chez Zeronews, on vous explique la marche à suivre. C'est parti, suivez le guide !

© SIPA

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Parmi toutes les allocations, la prime d’activité est plus convoitée. En effet, elle met du beurre dans les épinards. On vous dit tout !

La prime d’activité comme vous ne l’avez jamais lue !

Depuis qu’Emmanuel Macron a entamé son second quinquennat, il a fait du pouvoir d’achat sa priorité. Aussi, après avoir salué le travail titanesque de Jean Castex, Elisabeth Borne prend ses fonctions. Très vite, elle annonce la couleur. Comme prévu, la prime d’activité sera revalorisée à hauteur de 4%. À cause de l’inflation et la crise énergétique, le moins que Zeronews puisse dire, pas mal de foyers auraient besoin de ce genre de coup de pouce. Donc, si jamais ils sont éligibles, ils ne cracheraient pas dessus. Sans plus attendre, on vous dit tout sur cette allocation pas comme les autres

Quel est le principe de la prime d’activité ?

En fonction de votre métier, vous devez vous adresser à Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou bien à la Mutualité sociale agricole (MSA). Destinée à être un complément du salaire, elle peut également être un moteur pour retrouver un travail dans les plus brefs détails. En coulisses, Zeronews tient à vous préciser que la prime d’activité est un savant mélange de deux anciennes aides, à savoir le RSA et l’aide à l’emploi.

Selon un plafond que nous allons tâcher de définir plus bas, vous pouvez prétendre à la prime d’activité…ou pas ! Après avoir essayé de nombreuses critiques sur sa mauvaise communication, le gouvernement vient d’annoncer que le versement sera automatisé à l’horizon 2023.

Un montant qui fait débat

Si vous êtes seul, la somme de 586,23 euros par mois pourrait vous redonner le sourire. Si vous avez des enfants à charge ou un conjoint, il augmente. Du reste, en cas de divorce ou de pension alimentaire, vous devez en faire à votre interlocuteur. Comme Zeronews vient de vous le mentionner, la somme indiquée sur votre bulletin de paie joue en votre faveur.

Afin de ne plus avoir à subir les remontrances, Bercy donne la formule de la prime d’activité. Dans un premier temps, additionnez le « montant forfaitaire éventuellement majoré avec 61 % de vos revenus professionnels puis ces bonifications individuelles. » L’exercice étant périlleux, l’État met à votre disposition ce simulateur.

Une procédure simple et efficace

Après avoir réalisé que vous pouvez en devenir l’heureux bénéficiaire de cette prime d’activité, vous devez vous atteler à remplir un dossier. Au lieu de tout envoyer par la Poste et de gâcher du papier, Zeronews vous suggère de faire chauffer le scanner ! À l’intérieur de ce dernier, on vous demandera une foule de justificatifs sur votre lieu d’habituation, âge ou bien votre travail. Si vous être en cours de reconversion ou en stage, votre patron ne peut pas vous offrir plus que 1028,96 euros. Enfin, preuve ultime de votre bonne foi, vous devez fournir une déclaration sur l’honneur et par trimestre.

Maintenant que vous disposez de toutes ces informations sur la prime d’activité, vous ne pouvez commettre d’impair. Tenez-vous au courant dans l’ensemble de vos démarches. À bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Publicités