Norman Thavaud : le youtubeur placé en garde à vue pour viols et corruption de mineurs

Le youtubeur Norman Thavaud doit rendre des comptes à la justice pour des faits de corruption de mineurs. On fait le point sur l'affaire !

© Instagram

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

La nouvelle a choqué tout le monde. Le youtubeur Norman Thavaud a été mis en garde à vue ce lundi 5 décembre. « Norman fait des vidéos » ne fait plus rire du tout. En effet, il se trouve au centre d’une enquête gérée par la brigade de protection des familles. Il doit répondre à des faits de corruption de mineurs et de vi*l. Plusieurs victimes sont dans l’affaire…

Le youtubeur Norman Thavaud entre les mains de la justice…

Norman Thavaud est un des youtubeurs les plus connus de France. Tout comme Cyprien, Mister V ou Hugo Tout Seul, il est le premier à avoir lancé les « podcast ». Dans ses vidéos, il fait des sketchs sur la vie quotidienne. Au bout de 10 ans de carrière, il est sur la troisième place avec ses 12 millions de followers et 2,7 milliards de vues. Aujourd’hui, il continue de faire des vidéos qui captivent toujours autant de personnes. De plus, il a aussi monté un one-man-show intitulé « Spectacle de la maturité », mais qui s’est stoppé à cause de la pandémie.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris et la brigade de protection des familles (BPF) est sur le dossier. On lui fait passer des auditions sur des faits horribles et qui concernent plusieurs adolescentes et jeunes filles. Le parquet de Paris a indiqué qu’il était en garde à vue aux équipes de Libération. Les accusations ne sont pas toutes les mêmes et la BPF essaye de rétablir tous les scénarios décrits.

Norman Thavaud déjà pointé du doigt en 2018

Pourtant, ce n’est pas la première fois qu’on accuse Norman Thavaud. En effet, en août 2018, le vidéaste avait été mentionné dans la vague #BalanceTonYoutubeur après un tweet de Lucas Hauchard. Son surnom est Squeezie et il est le numéro 1 français avec 17,6 millions de followers. Ce dernier avait dénoncé l’attitude de certains youtubeurs qui « profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sex*els ». Hélas, les accusations n’avaient pas eu beaucoup d’impact, car elles ont été perdues dans le flot de témoignages. Ainsi, à l’époque, il n’y avait pas eu de suite.

Une fan québécoise, la première à témoigner à visage découvert

Mais, tout bascule le 8 juillet 2020 quand Maggie Desmarais prend la parole sur Instagram. C’est la première fan à témoigner à visage découvert et en montrant des captures d’écran de messages de Norman Thavaud. Ce dernier l’a manipulé pour avoir des clichés et des vidéos d’ordre sex*el via Snapchat. À l’époque, en 2018, elle était âgée de 16 ans et Norman Thavaud en avait 31. Elle explique qu’elle était sous son emprise psychologique.

Pendant la période estivale de 2020, elle décide de porter plainte et de raconter son expérience en vidéo pour le site Urbania. La jeune fille parle d’un « petit jeu malsain d’attachement affectif. J’étais jeune, je l’admirais, je suis tombée facilement dans le panneau. » Maggie Desmarais a traversé l’atlantique pour être présente à la convocation de la BPF et avoir une confrontation avec Norman Thavaud mardi dernier. La jeune québécoise avoue aussi qu’elle a été contactée par au moins trente femmes pour partager la même mésaventure…

En tout, six victimes en cours d’audition par la justice

Les journalistes de Libération ont évoqué cinq autres victimes et elles ont déjà été auditionnées par la justice. Maggie Desmarais n’a pas été victime de vi*l. Hélas, ce n’est pas le cas des autres jeunes femmes qui ont témoigné. De plus, deux d’entre elles n’étaient pas majeures au moment de l’agression… Rappelons que pour le moment, il y a toujours la présomption d’innocence qui s’applique pour Norman Thavaud. Suite à sa garde à vue, la société Webedia, productrice des plus grosses chaînes YouTube dans l’hexagone, a déclaré « la mise en suspens de sa collaboration avec le youtubeur Norman Thavaud ».

Publicités