Laurence Boccolini et sa fille unies face aux difficultés de la vie, « Les hauts, les bas, les larmes… »

Derrière ses yeux pétillants, Laurence Boccolini tente de dissimuler sa sensibilité et son anxiété. À l'approche de l'anniversaire de sa fille Willow, elle décide de nous laisser appercevoir un bout de son jardin secret. Zeronews vous dit tout !

© Anouchka Volkov

Montrer Dissimuler le sommaire

Pour Laurence Boccolini, pas facile de gérer une carrière et l’éducation de sa fille Willow. Pour ses 9 ans, elle tombe le masque !

Elle n’oubliera jamais !


Laurence Boccolini est une femme mystérieuse. Lorsque TF1 la recrute pour animer un jeu télévisé, elle tente de s’inspirer de la présentatrice d’origine. Durant plusieurs décennies, elle déplore que le côté antipathique du Maillon faible lui colle à la peau. C’est pourquoi, afin de redorer sa réputation, elle rivalise d’ingéniosité et redouble d’efforts. D’une part, elle enchaîne les contrats à TF1 et aujourd’hui à France Télévisions. De l’autre, elle prouve sa bienveillance lors du premier confinement. Mieux que personne, cette mélomane adoucit les mœurs sur son compte Instagram. Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa voix d’or parvient à apaiser les tourments de ses indéfectibles followers. En secret, beaucoup espèrent apercevoir la petite Willow ! Or, vu la discrétion de l’animatrice, c’est peine perdue !

Dans son carnet de bal, il n’y a pas de scandales et encore moins de buzz inutiles. Tout ce qu’on sait, c’est qu’elle est tombée folle amoureuse d’un ancien candidat tahitien de Mister France. De cette union aujourd’hui terminée est née sa petite princesse. Donc, pour la protéger de la jalousie des haters, Laurence Boccolini décide de se mettre en retrait. Hors de question qu’elle arbore, le même nom de famille et qu’elle se fasse ainsi repérer en classe. « C’est très important (…) Je ne veux pas qu’elle me reproche, un jour, de l’avoir trop exposée. » Aussi étrange que cela puisse paraître, sa merveilleuse progéniture ne parvient toujours pas à faire le rapprochement la célébrité et la douleur. Par contre, quand on les arrête dans la rue, elle a tendance à s’effacer au profit de ses fans envahissants. Et ça, la remplaçante de Nagui ne le tolère pas !

Une décennie d’amour pour Laurence Boccolini et Willow !

Ce premier dimanche de novembre, Laurence Boccolini réserve sa journée. Elle ne parlera pas de travail, encore moins de projets professionnels. En se consacrant à 1000% au bonheur de sa petite fille, elle nous prouve encore une fois qu’elle a un cœur rose bonbon en guimauve. Eh oui, il déborde de tendresse pour cette mystérieuse Willow dont personne n’a vu le visage !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurence boccolini (@lolobocco)

Comme elle a l’habitude, à l’aide de stratagèmes ingénieux, Laurence Boccolini dissimule la silhouette de sa fille. Emoticons, filtres, tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins. Aujourd’hui, c’est sa minuscule main qu’elle choisit d’unir à la sienne. Quel plus beau symbole d’unité que celui-là ? « Les hauts , les bas , les moments difficiles, les joies immenses et les petits [instants] de douceur, entre les larmes et les gouttes de pluie, les [infimes] chagrins et les éclats de rire… 9 ans d’amour absolu et infini. C’est tout ce qui compte. Que ta route soit pleine de belles rencontres et d’humains bienveillants. Happy birthday Willow. Maman. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurence boccolini (@lolobocco)

Et quand les curieux demandent pourquoi elle a choisi l’originalité, Laurence Boccolini persiste et signe. Elle enfile son costume de fervente détentrice de la nature. Elle a beau chercher, elle ne connaît pas de meilleur bonheur que celui d’être maman. « Et bien déjà parce que c’est un nom qui me plaît énormément ! Ça veut dire saule, c’est un arbre que [j’adore]… » Nous leur souhaitons toutes les joies du monde !