L’amour est dans le pré : Noémie balance les causes de sa rupture avec Gaël, « Ça m’a bloquée »

S'il y a un couple auquel Zeronews faisait confiance, c'est bien Noémie et Gaël. Hélas, en à peine quelques jours, elle va retourner sa veste. Elle accepte enfin de donner ses arguments. Va-t-elle convaincre ses abonnés ?

© M6

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

À l’intérieur du cœur de Noémie, c’est la folie ! Si elle y croyait au début, elle se sépare de Gaël avec perte et fracas ! Aïe, ça pique !

Fin de l’aventure pour Noémie !

Quel cauchemar ce dix-septième volet de L’amour est dans le pré. En tout cas, chez Zeronews, on hallucine de la tournure des événements. Tout d’abord, après lecture de ses lettres, la fille de Jean-Paul refuse de rencontrer les auteurs. Selon elle, aucun n’arrive à la convaincre de sauter le pas. Qu’à cela ne tienne, elle compte surveiller l’aventure de son père avec toute la bienveillance qui la caractérise. Ensuite, après un retour fracassant, Thierry finit par dézinguer par ses prétendantes. Qu’on se le dise, on pariait vraiment sur Noémie et Gaël pour relever le niveau. Hélas, tout va s’écrouler !

En lisant sa lettre, la pétillante éleveuse de vaches a un coup de cœur tant Cupidon lui envoie un signe. Celle qui a mis quatre ans avant de repartir à la recherche de son prince charmant a l’*nt*me conviction que c’est le bon. Pour le principe, elle décide d’inviter également Romain chez elle. Quelque heures après, son choix est fait. Si bien qu’elle va organiser une soirée de chic et de choc. Après un beau match de rugby, Noémie lui tend la perche pour le conduire jusqu’à sa chambre. Le lendemain, elle affiche un sourire radieux. Enfin, ce grand timide a lâché la bride. En acceptant d’aller un tout petit peu plus loin, elle demeure convaincue que son existence à ses côtés sera jalonnée de « moments simples« . On l’aura saisi, elle aspire à être « heureuse et à kiffer la vie » en sa compagnie. Or, c’est l’exact opposé qui va se produire !

Pour Noémie, c’est à ce moment-là que tout a basculé !

Après un week-end dans le Limousin, le tonnerre gronde. Sans qu’il comprenne pourquoi, sa belle Noémie place volontairement des distances. Juste avant de reprendre la route, elle lui fait part de son souhait de rompre. Brisé en mille morceaux, Gaël va se confier aux équipes de L’amour est dans le pré… mais forcement avec un vocabulaire approprié. D’ailleurs, face à nos confrères de Télé-Poche, elle ne cache pas son agacement. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences.

Un constat fracassant

« Après son séjour à la ferme, on a beaucoup échangé, mais il m’a tellement saturée de messages que ça m’a bloqué. En le revoyant, je me suis aperçue que je l’avais idéalisé. Et que, même s’il me plaisait physiquement, je ne ressentais pas le petit truc en plus. » Effectivement, de ce point de vue, la baguette magique de Karine Le Marchand est inutile. Si elle pouvait changer le passé, Noémie agirait avec un peu plus de prudence. C’est terminé de croire naïvement que l’homme est un spécialiste du « premier pas. » Quant à la beauté extérieure, ce n’est pas le seul critère sur lequel elle devrait se baser. En réalité, ce qui lui ferait vraiment du bien, c’est de croiser un don Juan « avec du charisme » plutôt qu’avec des muscles ou des tablettes de chocolat ! Admirateurs de la première heure, à vos stylos ou à vos claviers !

Merci à nos confrères de Télé-poche
Publicités