CAF : êtes-vous concerné par le versement automatique des aides sociales prévu en 2023 ?

La solidarité à la source est une des grandes promesses d'Emmanuel Macron et elle se met en place pour 2023. On vous explique !

© Capture Youtube

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Emmanuel Macron avait une proposition ambitieuse au moment des élections présidentielles. Il évoquait la solidarité à la source pour que personne ne soit oubliée dans le système, mais aussi mieux contrôler les fraudes. En plus, le président de la république souhaite simplifier le côté administratif et dans ce domaine, les Français sont toujours partants. Il est certain qu’en France, ce n’est jamais une partie de pla*s*r. Alors, en 2023, le gouvernement passe à l’action pour mettre en place sa réforme de la CAF.

CAF : la solidarité à la source en marche !

La CAF est essentielle pour certains foyers aux revenus modestes. En effet, les prestations sociales leur permettent de survivre et de boucler leurs fins de mois tant bien que mal. C’était déjà le cas avant l’inflation, mais là, les aides de la CAF sont encore plus vitales. Mais, certaines personnes y ont le droit sans le savoir et ne font pas les démarches nécessaires. Ainsi, la solidarité à la source va remédier à ce problème et aussi limiter les fraudes.

Donc, le versement automatique de la CAF va être lancé ce mois de janvier avec des dix-neuf départements pilotes. En effet, plusieurs d’entre eux se sont portés volontaires. Toutes les aides sociales de la CAF ne sont pas concernées. En effet, trois aides ont été sélectionnées pour la période d’expérimentation : le Revenu de Solidarité Active (RSA), la Prime d’activité et l’Aide Personnalisée au logement (APL). Une chose est sûre, il est important que le test se passe bien pour que le déploiement se fasse ensuite dans toute la France. 

Trois aides CAF sont concernées par le versement automatique

  1. Le Revenu de Solidarité Active (RSA) : il s’agit d’une prestation financée par le Département et versée par la CAF ou la MSA en fonction de votre cas précis (Mutualité Sociale Agricole). Il est destiné aux personnes sans ressources et leur permet d’avoir un niveau minimum de revenu et évolue en fonction de la composition du foyer.
  2. La Prime d’activité : elle est aussi gérée et versée par la CAF ou la MSA. Elle est destinée aux personnes qui travaillent, mais qui ont un salaire trop modeste. Le but est de leur donner un coup de pouce pour augmenter leur pouvoir d’achat et de les amener vers la reprise d’activité complète. Le montant dépend des membres de votre foyer et de vos ressources globales.
  3. L’Aide Personnalisée au logement (APL) : cette aide vient aussi de la CAF ou la MSA. Elle est très importante pour de nombreux Français, notamment pour les étudiants qui doivent se loger et ont de faibles revenus. Cette prestation permet de faire baisser le montant de leur loyer.

Si le gouvernement a choisi ces 3 aides de la CAF pour tester le dispositif, c’est parce qu’elles concernent 90 % de leurs allocataires. Cela représente 20 millions de Français.

Quels sont les départements qui vont tester la mesure ?

Voici les 19 départements choisis pour être les bêta testeur de la solidarité à la source :

  • Aisne
  • Aveyron
  • Bouches-du-Rhône
  • Côte-d’Or
  • Creuse
  • Eure
  • Ille-et-Vilaine
  • Loire-Atlantique
  • Loiret
  • Mayenne
  • métropole de Lyon
  • Nord
  • Pyrénées-Atlantiques
  • Le Réunion
  • Seine-Saint-Denis
  • Somme
  • Vosges
  • Yonne
  • Yvelines

En somme, le principe est simple. Les Français qui ont le droit à ces aides de la CAF devraient percevoir automatiquement la somme sans aucune démarche ni justificatifs. Affaire à suivre !

Publicités