Arnaque par téléphone : la Direction des finances publiques lance l’alerte !

Le direction des finances met en garde contre des appels téléphoniques malveillants...

© TAYLOR GROTE / UNSPLASH-Arnaque par téléphone : la Direction des finances publiques lance l’alerte !

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Ces derniers jours des escrocs se feraient passer pour des agents des Finances publiquesFace à la multiplication des escroquerie, la Direction régionale, appelle les particuliers à la plus grande vigilance. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de Zéro News, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une arnaque bien rôdée

Votre téléphone sonne et un agent des Finances publiques vous demande d’effectuer un virement bancaire ? C’est une arnaque. En effet, depuis quelques jours, des usurpateurs se font passer pour des agents des Finances publiques. Et le mode opératoire est toujours le même. Ces derniers, demandent à son interlocuteur, d’effectuer un virement bancaire, de payer par carte bancaire ou de verser une caution sur un compte frauduleux.

Face à la montée de ce genre d’arnaques, la Direction régionale des finances publiques lance un appel à la vigilance. En effet, le service de l’Etat a donné quelques astuces pour rapidement débusquer la tentative d’escroquerie. Mais alors, quels sont les éléments qui doivent vous mettre la puce à l’oreille ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Lisez la suite de notre article, vous allez comprendre.

Comment reconnaître cette escroquerie ?

Comme nous vous le disions précédemment, la Direction régionale des finances publiques a dressée une liste. Liste qui vous permettra de ne pas tomber dans le piège de cette arnaque. La voici :

  • Vous n’avez reçu aucun courrier officiel sur le sujet évoqué,
  • Votre interlocuteur est inhabituel et l’appel est à son initiative,
  • Votre interlocuteur fait pression pour obtenir votre consentement : menaces de prison, demande d’une très forte somme d’argent, délai très court pour réaliser le paiement, demande de ne pas en parler…,
  • Votre interlocuteur vous propose une réduction du montant de votre impôt ou de la somme due si vous réglez immédiatement.

Pour éviter de vous faire escroquer, la Direction des finances publiques donne également des conseils de bon sens. Par exemple, qu’il ne faut jamais divulguer d’informations personnelles et en particulier son identifiant fiscal. Il ne faut encore moins transmettre ses données bancaires à un interlocuteur dont on n’est pas sûr et de ne pas céder à l’urgence invoquée.

Que faire en cas de doute ?

Il faut savoir que les coordonnées de votre compte bancaire, ainsi que le numéro de votre carte bancaire ne sont jamais demandés à la seule initiative d’un agent des Finances publiques. Si vous avez un doute concernant votre interlocuteur, vous pouvez appeler le service des impôts en utilisant les coordonnées déjà connues. Le site impots.gouv.fr ou le 0 809 401 401. Ici, vous allez pouvoir expliquer la démarche dont vous avez fait l’objet. Si vous êtes victime, vous pouvez déposer plainte à la police ou en gendarmerie ou par courrier auprès du procureur.

Publicités