Arnaque : cette nouvelle escroquerie au faux policier fait de nombreuses victimes

Une arnaque au faux policier a escroqué une retraitée à Pau. On vous explique ce qu'il s'est passé. Soyez toujours vigilants !

© iStock

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

Quelle est la qualité première des escrocs ? L’imagination, cela va sans dire ! En effet, ils osent tout et redoublent de créativité pour essayer de vous dérober des fonds. Quand vous avez repéré une arnaque, une autre différente apparaît. Toutes les régions de France sont concernées et tout le monde aussi. Même les plus aguerris doivent faire preuve de vigilance. Ils utilisent aussi tous les canaux de communication possibles et imaginables. Dans cet article, on vous dévoile une nouvelle arnaque dont a été victime une retraitée.

Arnaque au faux policier : une retraitée a perdu plusieurs centaines d’euros !

La prudence est de mise dans la ville de Pau. Une nouvelle arnaque a été repérée où les escrocs se font passer pour des policiers. Et oui, ce sont aussi de très bons comédiens ! Ce n’est pas la première fois qu’on entend parler de ce genre de problèmes. Cette fois-ci, une retraitée en a fait les frais.

Une arnaque de cartes prépayées

Les forces de l’ordre de Pau ont mis en garde la population au sujet de ces faux policiers qui peuvent vous dérober des sommes assez importantes, allant de 1 000 à 4 000 euros. Un préjudice pas négligeable. Les malfaiteurs utilisent plusieurs techniques pour vous amener à régler des cartes prépayées. Une retraitée de 70 ans a déposé une plainte vendredi dernier suite à l’arnaque dont elle avait été victime en début de semaine dernière.

La septuagénaire a perdu 800 euros. « En aucun cas, les policiers ne demandent de faire des transactions ou de participer aux enquêtes moyennant finances », indique le commissaire de police, Alexandre Cotto.

Un autre cas dans la Creuse l’année dernière

En 2021, l’arnaque de la Creuse avait aussi fait parler d’elle. En effet, un homme avait le même type de coup de fil. L’interlocuteur au téléphone lui a expliqué qu’il était un enquêteur de la police et qu’il travaillait sur escroquerie à la carte bancaire.

Le pirate a demandé à sa victime au bout du fil d’aller dans un bureau de tabac pour acheter des coupons PCS. Ces derniers permettent de recharger des cartes bancaires prépayées. Le faux policier faisait croire au particulier qu’il allait pouvoir intercepter un certain voyou. Cette fraude est bien ficelée. L’arnaqueur peut dérober de belles sommes d’argent sans pour autant commettre des actes plus compliqués dans la vraie vie, comme le vol à l’arraché. En effet, dissimulé derrière un téléphone, un mail ou encore un site web, c’est aisé pour les pirates de voler et ensuite de disparaître. Le digital a permis de nous faciliter la vie au quotidien, mais aussi de faciliter les fraudes.

Par chance, le buraliste a réagi très vite. Ce dernier s’est rendu compte que quelque chose clochait en entendant son client discutait avec son interlocuteur. Ainsi, il l’a tout de suite alerté. Les forces de l’ordre de la région ont expliqué qu’il fallait se méfier de ces méthodes. En effet, aucun policier ne demande à un particulier ses numéros de carte bancaire. De toute façon, si vous avez le moindre doute, prenez contact avec le commissariat pour vérifier s’il ne s’agit pas d’une arnaque. Ainsi, vous ne tomberez pas dans le piège.

Publicités