Alerte info : UFC-Que Choisir dénonce cette huile d’olive qui leurre tous les Français

Le service consommateur a révélé que plusieurs marques d’huile d’olive sont loin d’être conformes...

© Anton Novoderezhkin/TASS/Sipa US/SIPA

Publicités
Montrer Dissimuler le sommaire

L’huile d’olive est l’un des produits les plus populaires en France. Pour autant, ce n’est pas aussi facile que cela de choisir celle qui respectera l’ensemble des normes. Il y a peu, UFC que Choisira révélé que plusieurs marques d’huile d’olive sont loin d’être conformes. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de Zéro News, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Des mensonges sur les étiquettes des huiles d’olive

Depuis des années, l’UFC-Que choisir mène des enquêtes sur la fiabilité des produits. Cette fois-ci, l’association a décidé de se pencher sur l’huile d’olive. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont épinglé plusieurs marques, pour des pratiques commerciales trompeuses. Tout d’abord, il faut savoir, que de nombreuses entreprises, mentent délibérément sur les étiquettes des produits. Parfois, l’indispensable de cuisine est étiqueté comme extra vierge, mais ce n’est pas le cas.

Sur un test de 26 huiles d’olive, seulement 10 d’entre elles, méritaient la qualification.  Un score jamais atteint. Ce qui montre bien, que le phénomène semble s’aggraver d’année en année. Alors précisons, que ce n’est pas vraiment un mensonge. En effet, il s’agit la plupart du temps d’absence ou d’insuffisance des mentions d’étiquetage prévues par la réglementation. Et ça, c’est déjà très grave.

Une pratique commerciale trompeuse

Comme nous vous le disions précédemment, la plupart des huiles, ne présentaient pas suffisamment d’informations réglementaires sur leurs emballages. Pour autant, les pratiques trompeuses, ne s’arrêtent pas là. En effet, la DGCCRF a également mis au jour d’autres problèmes. Par exemple, la répression des fraudes, cite les exemples d’une huile de grignon d’olive. Vendue comme une huile d’olive vierge extra et d’une huile indûment annoncée comme produite localement.

Mais il y a pire encore. Sur les 97 huiles qui ont été analysées par la structure, 48% d’entre elles n’étaient pas conformes. Pourquoi ? Eh bien, c’est très simple. C’est  en raison de caractéristiques organoleptiques insuffisantes car ne répondant pas aux critères de leurs catégories tels que définis par la réglementation. Et précisons encore, que ces anomalies, étaient parfois associées à des problématiques d’étiquetage.

Plusieurs marques d’huiles d’olive épinglées

4 procès-verbaux pénaux ont été dressés à l’issue de cette enquête, ainsi que 18 injonctions et 40 avertissements. Ce genre de révélation inquiète les consommateurs. Ils doivent en effet débourser beaucoup d’argent pour faire leurs courses, mais aussi pour des produits falsifiés. Heureusement, sur internet, vous pouvez trouver la liste des huiles d’olive qui ne sont pas conformes. A vous d’aller chercher les informations.

Publicités